Les défauts optiques visuels sont opérables chez l’adulte

Vous avez moins de 42 ans

Vous avez moins de 42 ans

Les patients de 40 ans ou moins qui présentent des problèmes visuels portent une correction optique depuis longtemps. Ce sont des lunettes ou des lentilles de contact, voire les deux...

En savoir plus
Vous êtes déjà presbyte

Vous êtes déjà presbyte

Cette diminution de la vision de près, non corrigée, est due à la perte progressive de l'accommodation et représente un des signes du vieillissement. Environ 800 000 personnes deviennent presbyte chaque année. C’est un handicap dynamique qui augmente progressive-ment jusqu’à 65 ans.

En savoir plus

Vous avez moins de 42 ans

Les patients de 40 ans, ou moins, qui présentent des problèmes visuels, portent une correction optique depuis longtemps.
Ce sont des lunettes ou des lentilles de contact, voire les deux.

Ces problèmes visuels sont les suivants :

LA MYOPIE

MYOPIE

Signe :
La vision est nette de près mais floue de loin.

Cause :
L’œil est trop long et/ou la cornée est trop bombée. L’image se forme alors en avant de la rétine.

Traitement au laser :
Le laser sculpte le centre de la cornée en l’aplatissant modérément pour permettre aux rayons lumineux de reculer vers la rétine. La myopie peut être associée à un astigmatisme.
Ces deux défauts visuels concomitants peuvent être corrigés simultanément au laser.
Il est possible de corriger au laser la myopie de -0.50 à -11.00 dioptries. Si le laser n’est pas possible l’implant phaque est préférable et la traite complètement.
Le choix de la technique dépend des tests et des préférences du candidat.

Post-opératoire :
Le retour aux activités intervient dès le lendemain pour le lasik et dès le quatrième jour pour la PKR.

L’HYPERMÉTROPIE

HYPERMÉTROPIE

Signe :
La vision est floue de près puis, avec l’âge, floue de loin et varie. Les yeux se fatiguent rapidement.

Cause :
L’œil est trop court et/ou la courbure de la cornée est trop plate.   L’image se forme alors en arrière de la rétine.

Traitement au laser :
La correction de l’hypermétropie consiste à appliquer le laser en périphérie de la cornée afin de bomber sa partie centrale.

Cette modification indirecte de la cornée permet aux images d’avancer vers la rétine.

Le LASIK 100 % laser permet de traiter les hypermétropies de + 1 à + 6 dioptries.

Les activités peuvent reprendre, suivant les cas, à partir du lendemain de l’intervention mais le résultat définitif demande un délai plus long que la myopie.

 

L’ASTIGMATISME

L'astigmatisme

Signe :
Si l’astigmatisme est fort la vision est trouble de près comme de loin, sinon elle est la source d’inconfort.

Cause :
La cornée est inégale. L’image se forme sur des plans différents par rapport à la rétine.

Traitement au laser :
La correction de l’astigmatisme consiste à uniformiser la cornée à l’aide du laser pour la rendre homogène.
Cette modification de la cornée permet aux images de retrouver la rétine.

L’astigmatisme est fréquemment associé à la myopie ou à l’hypermétropie.
Ces deux défauts visuels associés peuvent être corrigés simultané-ment avec le laser.

Indications :
Le LASIK 100 % laser est le meilleur traitement pour soigner les astigmatismes jusqu’à 6 dioptries.

 

Vous êtes déjà presbyte

Vous êtes déjà presbyte

La presbytie n’est pas un défaut visuel optique. C’est un signe de vieillissement du cristallin.

Le cristallin est une petite lentille transparente située derrière l’iris. Lorsqu’elle est souple elle se courbe facilement et spontanément pour amener le faisceau visuel de vision de près sur la macula. Avec l’âge, le cristallin perd peu à peu cette capacité entrainant à partir d’environ 42 ans une difficulté croissante en vision de près.

LES BINOCLES - Tout sur la vue

La presbytie atteint tout le monde, même les myopes.

Elle oblige chacun, soit à porter des verres de lunettes compensateurs (progressifs ou non) soit des lentilles de contact adaptées. Mais cette compensation n’est pas très bien vécue par beaucoup car elle oblige ceux qui n’avaient jamais de lunettes à en porter. Il peut arriver que les optiques fatiguent et soient mal supportés. Les traitements chirurgicaux de la presbytie permettent de lever cette contrainte de vision. 

Guérir la presbytie par la chirurgie fait appel soit au lasik (presbylasik) soit aux implants intra oculaires de cristallin. Le choix de la méthode et des techniques est plus ardu que pour la simple myopie. Des précis doivent être pratiqués, des informations poussées, une individualisation des demandes du candidat afin de bien cerner les conséquences et les contraintes.

Live surgery presbylasik

Le propre du traitement est d’offrir la possibilité de voir à toute distance, c’est-à-dire créer une multifocalité spontanée (lumière dirigée sur plusieurs focales à image potentiellement nettes). Ceci demande au moins deux conditions : un système optique particulier et une capacité d’adaptation neuro visuelle pour traiter le nouveau faisceau optique. Pour voir net sur une distance il faut « neutraliser » pendant cette visée toutes les autres images.

À cette fin on intègre la monovision. Il s'agit de spécialiser l'œil dominant au loin et donc l'œil dominé au plus près. La fusion-transition des deux images étant assurée par le cerveau. Ce dernier doit être suffisamment souple et sensible au comportement volontaire et malléable du patient. Tous les presbytes ne sont donc pas éligibles au traitement chirurgical de la presbytie.

Presbylasik

Le presbylasik crée sur la cornée au moins deux zones de vision, l'une pour la vision de près, l'autre pour la vision de loin. Les hypermétropes sont les mieux concernés par ce traitement. Comme la presbytie est évolutive sur une vingtaine d’années il n’est pas rare qu’un traitement complémentaire sur l’œil dominé intervienne 5 à 10 années après le premier presbylasik. L’âge de prédilection est entre 47 et 55 ans.

Pour des patients souvent âgés de plus de 55 ans la chirurgie réfractive du cristallin, comme celle de la cataracte, permet de traiter tous les défauts visuels et la presbytie en insérant une lentille intra oculaire Premium. Ces lentilles remplacent le cristallin naturel, opacifié ou non.

Les implants sont des lentilles de très haute technologie dont le choix repose, entre autres, sur des mesures pré opératoires précises. Les implants multifocaux s'appuient aussi sur le principe optique de la vision simultanée. Les principes sont divers et le choix repose sur un entretien éclairé entre patient et chirurgien.

Tous les procédés de traitements de la presbytie ont de petits désavantages qui sont le pendant des immenses avantages apportés par la libération du port de lunettes ou lentilles de contact. Une baisse de la vision des contrastes le soir ou la nuit peut s’installer, des halos ou des éblouissements sont rares mais possibles. 

Schématiquement la gêne peut être notée dans environ 5 % des patients. C’est dire l’importance de l’information et de la sélection appropriée. Des verres complémentaires surtout en faible lumière sont une option à ne jamais éliminer.

Zoom

Détails sur la presbytie

Le presbylasik est un traitement lasik créant une multifocalité de la cornée

Ce lasik est fait sur au moins un œil (habituellement l'œil dominé). L'idée est d'augmenter la profondeur de champ et de favoriser les aberrations optiques normales qui facilitent la vision de près : la Z 400 essentiellement.

La pseudo accommodation consiste à augmenter la profondeur de champ. Pour la favoriser le presbylasik compte sur une accommodation résiduelle naturelle que tout le monde a jusqu'à environ 60 ans et sur un profil d'ablation de type asphérique. Le secret est donc dans la juxtaposition de zones jointes de façon régulière et douce selon un calcul propre à chaque programme. Les paramètres diffèrent selon les marques et les exigences propres au patient. La Clinique de la Vision possède deux des meilleurs logiciels à cet effet : le Supracor de B & L et le Custom F-cat d’Alcon.

Point commun des presbylasik : la récupération de l'acuité visuelle définitive est plus longue à rétablir pour la vision de loin que pour celle de près.

En parallèle l'œil associe d'autres mécanismes favorisant la vision de près : le myosis c'est-à-dire la diminution de taille de la pupille qui augmente avec l'éclairage et la convergence. Donc il faut toujours s'aider d'une bonne luminosité en lecture. Enfin une rééducation oculaire en orthoptie peut aider à soulager toute fatigue.

Dès lors :

  • l’œil de vision de loin sera capable de voir aussi en vision intermédiaire et un peu de près,
  • l’œil de vision de près sera capable de voir en vision intermédiaire et un peu de loin.

De cette façon, les deux yeux vont pouvoir travailler ensemble, notamment dans la zone de vision intermédiaire, la "blend zone", tout en préservant la vision des reliefs.

Ainsi cette technique permet-elle de corriger efficacement la presbytie tout en conférant au patient une vraie vision intermédiaire efficace.

Le traitement de la presbytie par l’implant premium multifocal

C’est le traitement de choix schématiquement au-delà de 55 ans. L’ensemble de la méthode est semblable à celle de la cataracte. La différence est l’emploi systématique de lentille intra oculaire multifocale.

Cet implant ne nécessite qu’une opération ambulatoire, unique, courte, indolore et précise. Il ne demande pas de remplacement ni d'entretien autre qu’une surveillance médicale régulière. La restauration des visions de loin et de près est simultanée pour les deux yeux aussi bien de loin que de près.

Zoom

Pour la réussite des objectifs de l'implant multifocal progressif il faut que toutes les conditions suivantes soient respectées :

  1. un sujet motivé, informé et ayant une attente réaliste, désireux de s'affranchir des lunettes pour lire et pour voir de loin ;
  2. une absence d'astigmatisme post-opératoire important. S'il existe un astigmatisme il faudra le gérer par un implant torique ou par une opération complémentaire par laser ou incisions arciformes cornéennes ;
  3. une absence de myopie forte : le calcul d'implant est moins précis, le confort moindre et il existe parfois des lésions maculaires ;
  4. un oeil sans pathologie. Il est donc primordial de pratiquer un examen pré-opératoire soigneux et une OCT rétinienne ;
  5. un calcul d'implant très précis ;
    Zoom
    Effet de la multifocalité : loin et près sont réunis (dessin du bas)
  6. le choix judicieux de la marque de l'implant multifocal en fonction du sujet, chaque implant multifocal ayant ses spécificités. Certains implants multifocaux donnent une meilleure vision de loin, d'autres une meilleure vision de près, d'autres une meilleure vision mi-distance. Certains implants multifocaux donnent moins d'effets secondaires à type d'éblouissement ou de halos et un meilleur contraste ;
  7. une chirurgie parfaite : pas d'incident, micro-incision, implant multifocal bien centré, pas de création d'astigmatisme ;
  8. opérer les deux yeux, les performances visuelles de chaque œil se complétant et se potentialisant. Un intervalle de 3-8 jours est recommandé. Certaines personnes peuvent ressentir une diminution de la sensibilité au contraste particulièrement quand l'éclairage ambiant est faible. Cela est habituellement peu gênant.