La Clinique de la Vision est ouverte à Paris depuis 15 ans pour une chirurgie réfractive exclusive et de niveau international. Sa renommée a conduit parmi les meilleurs chirurgiens de province à bénéficier de son expérience et de son expertise afin de former un groupement de compétences et de qualité. Des centres authentifiés par le logo CLV s'attachent aux valeurs fondatrices et au respect de la charte commune. C'est une garantie pour les patients et les chirurgiens.

Lasik Visumax

LASIK SMILE

Laser femto seconde avec extraction manuelle

(Small Manual Intra Lenticular Extraction )

 

Le SMILE est un procédé de Lasik qui est nouveau et permet de ne pas faire de volet en n'utilisant que le laser femtoseconde 00201. Sans modifier les résultats des autres procédés cette technique valable uniquement chez les myopes constitue une méthode  de durée plus longue et exigeant plus de dextérité. Elle trouve une vraie place dans la panoplie des différents moyens d'une batterie laser. Abusivement mise en avant par le marketing comme une troisième génération il s'agit en réalité d'une alternative opératoire qui supprime la découpe du volet moyennant un temps, pas toujours simple, de dissection manuelle. Le nom de l'acte le dit clairement : petite extraction manuelle d'un lenticule intra « cornéen ». Elle posséderait des avantages comme la faible insuffisance lacrymale secondaire et une compatibilité très rapide avec les sports de combat à coup porté.

La technique Flex en laser femtoseconde se fait en Relex ou en Smile (small incision femtosecond lenticule extraction) et permet de réaliser un Lasik en utilisant uniquement un seul laser pour les deux étapes. Le procédé est réalisable uniquement avec le laser femtoseconde Visumax de la firme Zeiss. La méthode est monolaser mais pas entièrement laser. Seul le Smile ne comporte pas de volet. Le Relex comporte un volet et donc a peu de différence avec un lasik excimer.

Le laser femtoseconde effectue deux passages du faisceau séparés par une épaisseur proportionnelle à l'effet recherché. La lentille de stroma cornéen ainsi découpée est enlevée avec une pince ou une spatule au lieu d'être volatilisée par le laser excimer. C'est la raison qui mentionne dans l'appellation du procédé le mot extraction qui est un geste manuel). Ce tissu cornéen ainsi sectionné en périphérie est légèrement supérieur en épaisseur à celui que le laser excimer aurait volatilisé, il est aussi situé plus profondément.

La méthode est pertinente mais ne modifie ni le concept ni les suites, c'est une alternative.

Elle est dépendante de la qualité du chirurgien car elle comporte un acte manuel séparer les deux plans de découpe de part et d'autre du lenticule (Smile) ce qui exige une bonne habileté chirurgicale pour sectionner le cercle d'attache et enlever le tissu. C'est l'aspect le plus délicat de la technique car ce temps n'existe pas en Lasik excimer.

L'avantage du Smile est de pas effectuer une découpe cornéenne, mais on ne sait pas si cette particularité est réellement un plus en l'absence de toute étude de sécurité comparant les deux types de lasik. La cornée antérieure étant plus résistante que la postérieure le fait de ne pas la découper serait un argument de prévention de l'ectasie cornéenne.

Durant l'opération la perte de succion est un peu plus fréquente qu'avec le femtoseconde du lasik excimer (00188) tout en restant assez rare.

Le Laqik smile est une intervention beaucoup plus longue que le lasik excimer

Le Smile permet uniquement de traiter des myopies comprises entre -2 et -9 dioptries. Toutefois les faibles myopies demandent une bonne dextérité du chirurgien car l'espace de dissection est alors étroit.

Les indications et résultats sont similaires au Lasik avec laser excimer. En revanche le smile ne permet pas des traitements personnalisés et possède une faible latitude pour l'astigmatisme (00183).

On ne peut pas faire de Smile pour l'hypermétropie, ni de traitement programmé important de l'astigmatisme et ni de traitement en reconnaissance irienne. Il est annoncé pour le futur une planification hypermétropique.

Mais des avantages existent :

 

  • L’absence de complication de type « plis du volet », 
  • Absence de risque de déplacement du volet,
  • Flux lacrymal préservé, la sécheresse oculaire postopératoire est infime, modérée,
  • Cicatrisation très rapide.

Les retouches, si elles s'avèrent nécessaires, sont faites après Smile avec un laser excimer en PKR ou avec une redécoupe particulière du volet. Le nouveau procédé CIRCLE consiste à récréer un capot cornéen dans le plan initial du SMILE afin de le soulever à la manière d'un LASIK. La correction réfractive, quant à elle, se fait dans un second temps à l'aide du laser excimer. Un nouveau procédé est la sub-capsular-cap lenticule extraction qui consiste à refaire une troisième découpe sous jacente à la seconde et de procéder à une seconde extraction tissulaire. L'avantage est de ne pas refaire une découpe périphérique.

Le volet peut avoir un grand diamètre. Il n'y que peu d'ecchymoses sur la conjonctive. La sécheresse lacrymale serait moins induite. Ces avantages sont mieux identifiables les premiers jours car au-delà toutes les méthodes aboutissent à des donnée similaires. L'induction d'aberrations optiques importantes peut s'observer en cas de centrages imparfaits (00182).

Le résultat visuel est présent dès les premiers jours et on constate qu'à 3 mois il est semblable à celui du laser excimer. Signalons à court terme une plus grande fréquence de la gêne de près, constatée uniquement chez certains chirurgiens ; l'accord sur ce point n'est pas fait.

Ce système ne modifie pas les contre-indications du Lasik.

Il a été dit que la coupe profonde en Smile pouvait étendre les indications à des cornées fines mais ceci demeure encore une assertion sans preuves scientifiques. En effet le lit de stroma cornéen postérieur se situe vers 120-140 µ et les précautions générales demeurent toujours valables. Contrairement à l'assertion du promoteur l'ectasie cornéenne demeure observée après Smile.

ÉTAPE 1

Le laser réalise un lenticule qui correspond au défaut visuel.

Vous devez avoir flash pour visionner la vidéo. Cliquer ici pour mettre à jour flash ou l'installer.

Vidéo de Visumax Smile

 ÉTAPE 2

Le lenticule est enlevé avec un crochet puis une pince.

.

 

SMILE : les points spécifiques
 
  1. Le laser femtoseconde est le seul laser,employé
  2. La découpe circulaire cornéenne est uniquement profonde : pas de volet,Il y a deux découpes superposées
  3. Le laser femtoseconde n'est pas le traitement proprement dit,
  4. L'ablation tissulaire est instrumentale dans le Smile et non pas au laser : c'est un lasik manuel,
  5. La précision du résultat est élevée,
  6. Les petites myopies sont plus ardues à traiter car le lenticule est alors très très fin,
  7. Seules les myopes sont opérables,
  8. Les astigmatismes notables ne sont pas traitables directement,
  9. La sécheresse lacrymale postopératoire est souvent réduite,
  10. Les retouches ne peuvent pas être effectuées par la même technique,
  11. Le risque d'ectasie ou d'invasion épithéliale existe comme pour le lasik excimer.

 

Reportage France 2 : L'opération des yeux séduit de plus en plus.
Adieu myopie, hypermétropie ou astigmatisme.
La chirurgie oculaire permet aujourd'hui de se débarrasser de ses lunettes ou lentilles.

 

 

 

Dernière modification le 28/07/2017 - 08:16