Ce qu'il faut savoir avant et après l'opération

L'établissement parisien

L'établissement parisien

Ouverte en 1999, La Clinique de la Vision Visya est le pôle de référence parisien pour la chirurgie réfractive regroupant une équipe de 56 ophtalmologistes chirurgiens et 10 salariés. Avec 6 salles d’interventions et 9 lasers du plus haut niveau l’activité est exclusivement ambulatoire et dédiée uniquement à ce type de chirurgie spécialisée. Avec un recul de 21 ans pour plus de 100 000 opérations il détient la plus importante expérience française.

En savoir plus



Les chirurgiens

Les chirurgiens

La Clinique de la Vision - Visya réunit un collectif d’ophtalmologistes chirurgicaux issus des meilleurs hôpitaux de Paris. Tous détiennent une formation de pointe et possèdent à leur actif des centaines et milliers d'opérations conduites parfaitement.

En savoir plus



10 raisons pour choisir la Clinique de la Vision

10 raisons pour choisir la Clinique de la Vision

Tout le monde sait que la chirurgie réfractive a changé la vie de l’immense majorité des opérés. Mais ceci ne peut s’obtenir que dans la sécurité et la qualité. Le sérieux et l’éthique doivent guider les pas des thérapeutes. Des conseils simples permettent d’éclairer les pas du candidat.

En savoir plus



L'établissement parisien


Visitez la Clinique de la Vision

 

La CLINIQUE DE LA VISION - VISYA est située aux Invalides 
131 rue de l'Université
75007 PARIS
  (33) 01 58 05 20 00
  contact@cliniquedelavision.com

Vous pouvez visualiser la Clinique en photo-vidéo en allant sur google view : Google Maps
 

PARKINGParking: Rue Desgenettes (1 minute de la Clinique)

TAXI Taxi : Station Invalides
G7 : 0147394739 / Bleu :0825161010

Moto Taxi - 0140270909 / 0826100100

Scooter Taxi - 0810122920

VeloVeLib

Station 7016, 13 rue Surcouf 75007 Paris
Station 7022, 3 avenue Bosquet 75007 Paris

Velo Métro depuis les gares 
- de l'Est / du Nord (Métro ligne 4, changer à Strasbourg-Saint-Denis, puis ligne 8 - Invalides, 20 minutes).
- de Lyon / d'Austerlitz (Métro ligne 1, changer à Champs-Élysées-Clémenceau, puis ligne 13 - Invalides, 27 minutes).
- de Bercy (Métro ligne 14, changer à Champs-Élysées-Clémenceau, puis ligne 13 - Invalides, 27 minutes).
- Montparnasse (Métro ligne 13 - Invalides, 6 minutes). 
- Saint-Lazare (Métro ligne 13 - Invalides, 5 minutes).

Zoom

Détails sur les informations opératoires

Informations opératoires à connaître

AVANT L'OPÉRATION

Tous les chirurgiens n'adoptent pas les mêmes préconisations avant l'intervention.
Il demeure très conseillé en France de respecter les consignes et recommandations officielles de l'HAS (Haute Autorité de Santé) et des Sociétés Scientifiques relayées par les directives réglementaires générales. www.securitesoins.fr

D'une façon générale beaucoup de médecins prescrivent pour l'intervention un ou deux collyres et souvent un comprimé relaxant.

LES CONSENTEMENTS

Le chirurgien doit vous procurer les documents à lire et à signer avant l'opération.
Cette formalité engage votre contrat de soins avec le médecin.
Les mineurs (cas exceptionnels de nécessité thérapeutique) doivent posséder l'accord signé des deux parents quelle que soit la situation civile de ces derniers.
C'est au chirurgien qu'il revient de s'assurer du respect par le patient des conditions réglementaires de l'acte médical. Mais la clinique s'assure de la conformité.

LA CHECK -LIST avant l'opération :
Ne pas se maquiller.
Ne pas se raser.
Instiller des collyres s’ils sont prescrits.
Absorber des médicaments en particulier tranquillisants ou anti douloureux si ils sont prescrits.
Adopter une tenue pratique.
Se couvrir car la température est basse dans un bloc opératoire.
Prévoir un accompagnant pour le retour.
Penser à apporter tous les documents remis, lus et signés.
Ne pas se coucher tard la veille.
Éviter les repas abondants ou alcoolisés le jour de l'opération ;
Prévoir une personne pour s'occuper le soir de très jeunes enfants. 

LES DOUCHES

La veille de l'opération
Vous devez prendre une douche avec un savon antiseptique. Ce soin fait partie intégrante de la préparation à votre opération. Cette douche est obligatoire.
 

Vous devez donc procéder comme ceci la veille de l’intervention

Coupez vos ongles et enlevez le vernis.
Ôtez vos bijoux et ne pas se maquiller.
Nettoyer le peigne, le rasoir, la brosse et les branches de lunettes.

Prenez une première douche avec le savon de la façon suivante :
1°) Mouiller la tête, le visage et les cheveux, puis la totalité du corps.
2°) Savonner le visage et les cheveux avec le savon antiseptique en frictionnant jusqu’à l’obtention d’une mousse blanche.
3°) Savonner le corps du haut vers le bas.
4°) Rincer abondamment les cheveux et tout le corps.



 Le matin de l'opération
Procéder à la deuxième douche suivant la même technique.

Protection opératoire

APRÈS L'INTERVENTION

Techniquement

  • Les suites opératoires du lasik ne sont pas strictement Indolores car on ressent, le jour même, une sensation de picotement pendant 2 à 5 heures, semblable à celle provoquée par un cil, un larmoiement, une sensation de brûlure... la vision est floue. En revanche pour la PKR on sait que 2 à 5 jours pénibles sont possibles avec pleurs, forte sensibilité, éblouissement, sensation de corps étranger.
  • La récupération visuelle est spectaculaire dès le lendemain avec le lasik ou un implant et s’améliore rapidement pendant les quelques jours qui suivent. Stabilisation en quelques mois. Parfois il existe une asymétrie ou une gêne de très près ou de très loin la conduite et la reprise du travail sont le plus souvent possibles dès le lendemain du LASIK.
  • En PKR l'évolution est bien plus lente. La vision est floue quelques jours et ira lentement en s'améliorant en quelques semaines. Seule cette technique peut justifier d'interrompre très peu de jours son activité professionnelle. La douleur des premiers jours fait partie du parcours de la PKR.
  • Il ne faut en aucun cas employer seul et sans avis médical des collyres anesthésiques qui sont toxiques pour la régénération cornéenne.

Deux (2) consultations au moins après le LASIK
Les premiers jours : pour voir la cicatrisation et vérifier le volet.
Avant 4 mois : pour apprécier le résultat visuel final.
La PKR peut justifier 2 à 3 visites au moins si la seconde ne signe pas une restauration totale.
Le travail est autorisé le plus tôt possible sauf si le médecin pense l'inverse. Vous pouvez conduire dès le lendemain si la vision est restaurée en lasik mais soyez prudent et vérifiez bien que vous n'êtes plus photosensible.
Plus la correction est élevée, plus longue sera la période de récupération. Ne soyez pas inquiet si la qualité de votre vision ne vous semble pas parfaite à court terme. Elle s’améliorera avec le temps.
Il est fréquent de noter une légère différence de qualité de vision entre les deux yeux. Idéalement, vous devriez éviter de cacher un œil pour la comparaison. En laissant les deux yeux travailler ensemble, vous faciliterez l’adaptation de votre système visuel à votre nouvelle condition. De plus, la vision binoculaire est toujours supérieure à la vision d’un œil à la fois.
Les mentions du permis de conduire devront faire l'objet d'une modification préfectorale.

  • Vous pourrez prendre votre douche ou votre bain dès le lendemain de la chirurgie.
  • Gardez vos yeux fermés dans la douche et évitez de diriger le jet d’eau directement sur vos yeux durant la première semaine. Évitez également, les premiers jours, de faire entrer de l’eau ou du shampooing dans vos yeux.
  • Vous devriez éviter les piscines, plongées, sports aquatiques, bains de vapeur et saunas durant deux semaines.
  • Par la suite, la baignade peut être reprise avec le port de lunettes de natation. Évitez de plonger durant les premières semaines. 
  • Il est déconseillé de donner ses cornées dans le cadre du don pour greffe : mentionnez cette opération sur vos documents et faites-le savoir à votre entourage.
  • Les collyres lubrifiants sont poursuivis assez longtemps. Il n'y a pas de règle mais les fumeurs, les presbytes, les allergiques, les personnes travaillant en atmosphère confinée... peuvent être conduits à instiller durant plusieurs mois des collyres. Ce qui est important est de ne pas employer des produits contenant des conservateurs et excipients irritants.
  • Piscine, sauna, jardinage...et manipulation d’animaux qui peuvent favoriser les infections par des germes et des champignons sont fortement déconseillés dans les suites immédiates de chaque procédure.

Les conjonctives restent rouges ou rosées durant 1 à 2 semaines.

En savoir +

Les chirurgiens

Ce site internet est une plateforme collective d’un ensemble de chirurgiens venus des plus brillantes facultés françaises et des meilleurs hôpitaux et cliniques.

Les personnalités sont multiples, hommes et femmes de tout âge et de différentes formations.
Nous mettons tous ces ophtalmologistes spécialisés en avant . Pour les 60 chirurgiens 8 sont les partenaires fondateurs et sont mondialement renommés, 20 sont des associés de stature notoire et les autres sont des médecins brillants insérés dans la fantastique équipe de soins.
L’équipe compte dans ses rangs, des professeurs, des chefs de service, plusieurs anciens présidents de l’association de chirurgie réfractive et de cataracte, des membres du conseil d’administration de la Société Française d’Ophtalmologie, un ancien président de la Société d’Ophtalmologie de Paris, des membres du Syndicat National des Ophtalmologistes, des experts nationaux, des médecins conseils de grandes entreprises, de commissions des ministères et agences de santé…
Plusieurs sont auteurs de livres, de manuels, de rapports… Le nombre de communications scientifiques orales ou écrites se comptent par milliers.
Les participations à des plateaux radio et télévisés sont variées.

N'hésitez pas à demander à votre ophtalmologiste des détails sur son parcours, sur son expérience, son nombre d'opérés... tout est transparent et clair.

 

Clinique de la Vision

Zoom

Liste des chirurgiens

  • ABENHAÏM Alain*
  • ABTAN Marc
  • AKNIN Cédric
  • ALBOU-GANEM Catherine*
  • AMAOUCHE Nadir
  • AMELINE-CHALUMEAU Barbara**
  • ANDRÉ-SEREYS Pascale
  • ASSOULINE Michaël *
  • BARALE Pierre-Olivier**
  • BELGHITI Ahmed
  • BENHAMOU Claude
  • BLUMEN-OHANA Esther
  • BOLLOT-LAALAMI Siham
  • BOUAZIZ Thomas
  • BULLET Julien
  • CARPENTIER Annie
  • CHAAF Lionel
  • CHAMOUNI Hubert
  • CHARARA Nadia
  • CHESNAIS Jacques
  • CHONG-SIT Didier**
  • CHOTARD Philippe
  • COHEN Ariel
  • COLAS Edouard
  • COLLIAC Jean-Philippe**
  • COSTANTINI Florent
  • COSTANTINI Mathieu
  • DANAN Arié**
  • DARUGAR Adil
  • DAUDIN Jean-Baptiste
  • DERMAN Henri
  • DESPORTES Vianney
  • DETHOREY Geoffrey
  • DOAT Marc
  • DUCLOS Bertrand
  • DUPLICY Miguel
  • DURAND Dorothée
  • EL ALAM Dany-Maurice
  • EL DIRANI H.
  • FEUMI-JANTOU Charles
  • FLAMAND Michel
  • FREZARD Dominique
  • GAVRILOV Jean-Christophe
  • GUEDJ Mikaël
  • GUEZ Jean-Éric
  • GUTHMANN Ruth
  • HADDAD Lamine
  • HOANG-XUAN Thanh
  • HURBLI Tarif
  • IORDANIDOU Vassiliki
  • KALLEL Sofiène
  • KASWIN Godefroy
  • LAPLACE Olivier
  • LAROCHE Laurent
  • LEBUISSON Dan Alexandre***
  • LEPVRIER-GUIBAL Nathalie
  • LORIAUT Patrick
  • MAGNANI Mattéo
  • MANDEL Serge
  • MASCALI Rémi
  • MERLET Jean-Marc
  • MGARRECH Mohamed
  • MONTÉFIORE Guy*
  • MONTIN Jean-François*
  • MOREL Xavier
  • MOYAL Laura
  • NGUYEN KHOA Jean-Luc**
  • NICOLAU Romain
  • OTT Anne-Christin-Éva
  • OUAZANA Louis
  • PEREIRA Daniel
  • PETAVY-BLANC Anne-Sophie
  • PIÉTRINI Dominique***
  • PRISANT Olivier**
  • PUGLIESE Thomas
  • RAMBAUD Camille
  • RAPP Philippe
  • ROKOTONDRAINY Christophe
  • ROMEO Christel
  • SABATIER Patrick
  • SCHULZ Armand
  • SELLAM Mickaël
  • SOUBIES-MONTFRAIX Isabelle
  • THAN TRONG Thong**
  • TIAB Tewfik
  • TIMSIT Marc**
  • WEISER Marc**

Les 10 conseils pour choisir sa clinique réfractive

Tout le monde sait que la chirurgie réfractive a changé la vie de l’immense majorité des opérés. Mais ceci ne peut s’obtenir que dans la sécurité et la qualité. Le sérieux et l’éthique doivent guider les pas des thérapeutes. Des conseils simples permettent d’éclairer les pas du candidat.

1 Choisissez le bon établissement chirurgical

Baser cela sur sa réputation, son équipement, son expérience, le nombre d’opérations, la notoriété de ses chirurgiens… Vérifier la présence d’infirmières et non pas seulement des techniciens. Un bon centre se doit de posséder au moins des lasers différents ainsi que sur place tout l’équipement d’investigations. Le bloc opératoire de 6 salles est à la norme ISO 5 ( la plus sécurisée), bien peu le sont ailleurs.

2 Choisissez un chirurgien de cette clinique

Regardez ses titres, ses diplômes, sa formation, son parcours, son nombre de patients opérés ; prenez conseil auprès de votre ophtalmologiste et non pas du premier venu. L’avis d’amis traités est pertinent.

3 Ne laissez pas les décisions à un non-médecin

Le premier examen doit comporter l’opinion directe du chirurgien prévu pour l’intervention, même si les tests sont débutés par l’assistant. Il est important que vous appreniez à connaître, à apprécier et à faire confiance à votre chirurgien. C’est lui qui doit vous informer de vive voix et répondre à vos questions.

4 Procédures alternatives

Le chirurgien et la clinique proposent des procédures alternatives, notamment des implants de lentilles et des échanges de lentilles réfractives. Trop souvent les centres qui n'offrent qu'un seul type de procédure sont susceptibles de ne pas vous en parler ou de vous proposer le soin ailleurs.

5 Évaluez le site internet avant de venir

De nombreux autres sites n’évoquent pas ou peu les rares aléas ou les problèmes potentiels. Évitez ces « sites-promesses ».

6 Détendez-vous et prenez votre temps pour réfléchir

Ayez un délai de réflexion d'au moins 24 heures après votre consultation. Relisez le site internet à la lumière des informations.
Consultez les FAQ

7 Ne croyez pas les réseaux sociaux

Les messages diffusés sont bien souvent altérés par de faux avis, par des trolls démolisseurs ou à l’inverse par des enthousiastes. C’est surtout vrai lorsqu’il y en a beaucoup.

8 Permanence de l’assistance médicale

Assurez-vous que le centre de traitement assure une permanence de l’assistance médicale.

9 Évitez les consultations gratuites

C’est comme cela que l’on attrape les « gogos ». Les chirurgiens ne travaillent pas gratuitement, le faîtes-vous ? ou alors vous verrez des personnes intéressées aux résultats. De même les offres ou promotions tiennent plus du commerce que de la santé.

10 Payez le juste prix

Fuyez les tarifs anormalement bas car bien souvent ils correspondent à des frais cachés et à des équipements anciens, à des opérateurs peu formés et à des services absents. L’adage est connu : « si c’est gratuit, c’est vous qui êtes le produit ».
Évitez aussi les prix anormalement élevés ou comportant des options. Il n’y a aucune raison de sur payer même si une pression est effectuée par l’entourage de l’opérateur.